Burundi: Retraite – formation sur l’évaluation CPIA

bdi_vice_president_rufyikiri_gervaisEncore 0,1 point CPIA pour sortir de la catégorie des pays dits fragiles.

Depuis Ngozi, hier mardi 17 décembre 2013, S.E. Gervais Rufyikiri, Vice-Président du Burundi,  a ouvert officiellement une retraite – formation de 2 jours  sur  l’évaluation de la politique et des institutions nationales.

L’objectif de cette retraite est la formation des participants sur la méthode d’évaluation CPIA « Country policy and institutional assessment », norme internationale comprenant 16 indicateurs permettant d’évaluer un Etat dans sa gouvernance.
Dans le rapport CPIA de 2013 ( publié par la Banque mondiale), le Burundi a gagné 0,1 point passant de 3,1 en 2012 à 3,2 cette année 2013 sur un total de 6 points.  
S.E. Gervais Rufyikiri a expliqué aux participants à la formation qu’il fallait encore au Burundi 0,1 ( un dixième de) point pour sortir de la catégorie des pays dits fragiles.

Cette retraite organisée en collaboration avec la Banque Africaine de Développement et la Banque Mondiale. Elle est le prolongement de la retraite gouvernementale de Gitega en octobre dernier (2013).

DAM, NY, AGNEWS, le 18 décembre 2013

Facebook Comments