Burundi : Le prix Ernest Manirumva 2013 à feu le Mutabazi Bihome

L'Honorable Oscar Ndayizeye, un descendant du Mutabazi Bihome. (Photo iwacu-burundi.org)

L’Honorable Oscar Ndayizeye, un descendant du Mutabazi Bihome. (Photo iwacu-burundi.org)

A Bujumbura, ce dimanche 22 décembre 2013, le prix Ernest Manirumva (nom du vice président de l’OLUCOME assassiné en 2009)  Edition 2013 a été décerné à la famille de feu le MUTABAZI  BIHOME.

BIHOME était un Murundi du clan des Bahanza, originaire de KIGANDA, colline Kanegwa, appelée autrefois BUTURIRWA, familier au Mwami Mwezi Gisabo.  Bihome a sacrifié sa vie pour sauver le Burundi face à l’adversité des Colons Allemands.  

Il faut retourner en Mai 1903 au Burundi, avant la signature du Traité de Kiganda… Bihome abritait depuis un temps SAR Mwami Mwezi Gisabo. Les Allemands qui recherchaient le Mwami ne le trouvant pas. Ils ont du recourir à des trahisons intra familiales pour découvrir que Mwezi avait trouvé refuge au sein de sa famille chez Bihome.  Les soldats allemands se sont dès lors rués vers la demeure de  Bihome.  Averti par l’entourage (une famille de guerriers redoutés), Bihome prévient SAR Mwezi Gisabo. Et, ensemble, ils mettent un plan en marche.  Bihome et SAR Mwezi Gisabo se ressemblaient fortement. Une fois la demeure encerclée par les militaires du Keiser Guillaume,  Bihome mit les habits de SAR MWESI GISABO et prit la fuite …  L’armée allemande de l’officier Von Béring va le traquer et finira par le tuer. Bihome  tombera sous les balles de l’ennemi sur la colline de Nkomwe, à Kiganda dans la province de Muramvya.
  Du côté des Allemands, on exulte.  On envoie même un courrier en Allemagne pour dire au Keizer que son Empire s’est agrandi : c’est dans la poche on a eu le Mwami des Barundi.  Malheureusement pour ces derniers, en confondant le corps de Bihome aux regards des adversaires du Roi (Mwami), les Allemands découvrent que Mwezi n’est donc pas mort, et qu’il s’agit de Bihome.  Et puis, comme les missionnaires le remarquent, le -Tambour- continue à tonner.
SAR Mwezi n’est donc pas mort … Bihome s’était sacrifier à la place de Mwezi Gisabo  pour empêcher à ce que le Royaume millénaire du Burundi -Ingoma y’Uburundi- ne tombe au main de l’Empire germanique du Keyzer.  Bihome, par ce geste, deviendra ou sera élevé au rang de Mutabazi (signifie Sauveur de la Nation).   Dans le code ésotérique des Barundi (sorte de Constitution sous la Monarchie ), seul les Baganwa peuvent être élevés au titre de Mutabazi … A partir de ce moment, toute de la descendance de Bihome  sera anoblie de ce rang de Mutabazi.  Il sera interdit de porter le doigt sur cette famille de peur qu’un grand malheur ne frappe  tout le Burundi.

Site historique de Kiganda  Burundi (photo: ppbdi.com)

Site historique de Kiganda Burundi (photo: ppbdi.com)

Sur le site du Traité de Kiganda, pour l’historien burundais, M. Dieudonné Hakizimana, le Mutabazi Bihome a fait montre de patriotisme sans nom, en acceptant de mourir pour sauver le Mwami  et, par voie de conséquence, la patrie. Il est donc de notre devoir de bons citoyens, de ne plus méconnaître ce héros …

Concernant le Prix Ernest Manirumva  Edition 2013, l’Observatoire de Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques (OLUCOME) a choisi, sous l’impulsion d’un jury, composé de l’ancien Président du Burundi, Sylvestre Ntibatunganya,  d’honorer une personnalité symbole de la grande Histoire du Burundi.   Ainsi le dévolu est tombé sur feu le Mutabazi BIHOME.
Pour l’Abbé Adrien Ntabona, ce choix d’ “un sauveur de la Nation” n’est pas innocent. L’amour du pays est le grand pilier de la lutte contre la corruption.
L’ambassadeur d’Allemagne, présent lors de la remise de ce prix, a accepté de financer la construction d’un monument en mémoire de ce héros  – le Mutabazi BIHOME –  pour symboliser la réconciliation entre le Burundi et l’Allemagne.

L’Honorable Oscar Ndayizeye, un descendant du Mutabazi Bihome, au nom de tout le clan, a reçu  un certificat et un chèque d’1 Million BIF ( 650 USD ).

DAM, NY, AGNEWS, le 24 décembre 2013

Facebook Comments