Burundi: Un Président amoureux du terroir de son pays

La Famille Nkurunziza entrain de travailler dans leur champ à  NGOZI.  ( Photo: presidence.bi )

La Famille Nkurunziza entrain de travailler dans leur champ à NGOZI. ( Photo: presidence.bi )

Depuis la colline Rutanga, en commune Gashikanwa à Ngozi, ce vendredi 10 janvier 2014, le très populaire président africain du Burundi, SE Pierre Nkurunziza, accompagné de son épouse et ses enfants, ont invité les journalistes pour qu’ils puissent rendre compte de la manière dont ils occupaient leurs vacances …  Le Chef de l’Etat du Burundi était à la récolte des haricots dans un de ses champs du pays …

Dans ce champ moderne de 70ha, au delà des haricots, on trouve des bananiers, des ananas,du maïs, des choux, des aubergines, des oignons, des pommes de terre, des colocases …  A côté du champ, il y a une étable avec  des vaches, des chèvres et des moutons, et puis non loin de là,  une apiculture.
“Une graine de haricot plantée peut produire deux kilos de graines sèches”, apprennent les journalistes sur place. La famille du président, pendant cette semaine, a récolté 11 tonnes de pommes de terre dans ce champ.

Avec la production sortie de ce champ, une partie sert  pour renflouer la banque alimentaire du coin… La famille du chef de l’Etat procède par la suite à la distribution de vivres à des centaines de familles nécessiteuses du coin …

Le Président du Burundi a bâti ce champs, pour montrer aux paysans du pays, le potentiel que ce type de production peut engendrer. Ce  type de champs exploités a pour ambition d’encourager et amener des industrielles  à venir acheter et transformer tout ce qu’y est produit par les paysans Barundi. Mais c’est aussi un message clair pour les Barundi en général, la faim n’est pas une fatalité pour le pays.

DAM, NY, AGNEWS, le 11 janvier 2014

Facebook Comments

0 comments on “Burundi: Un Président amoureux du terroir de son pays

  1. Komera ku muheto Nyakubahwa! Abarundi benshi cane turazi ko tuzova mu bukene dukoze cane. Des voix qui s’élèvent contre vos initiatives sont vaines et ne représentent rien.

  2. Komera ku muheto Nyakubahwa! Abarundi benshi cane turazi ko tuzova mu bukene dukoze cane. Des voix qui s’élèvent contre vos initiatives sont vaines et ne représentent rien.