Burundi: L’ Angleterre et l’affaire Charlotte Wilson contre Rwasa Agathon

M. Richard Ndereyimana et  Mlle Charlotte Wilson

M. Richard Ndereyimana et Mlle Charlotte Wilson

L’ Angleterre réclame justice dans l’affaire du meurtre du 28 décembre 2000 de la jeune britannique, Mlle Charlotte Wilson.

A Bujumbura, ces derniers jours, selon une révélation du très sérieux site web d’investigation burundais, l’Etat d’Angleterre souhaiterait que le Burundi puisse arrêter au plus vite  M. Agathon Rwasa pour le juger.

M.Agathon Rwasa est l’ancien président du FNL-PALIPEHUTU. Pendant la guerre civile burundaise (1993 à 2003), le FNL-PALIPEHUTU  avait attaqué un bus -TITANIC Express- qui faisait la liaison Kigali-Bujumbura.  21 personnes avaient trouvé la mort dont une jeune britannique, Mlle Charlotte Wilson.  Elle était fiancée à un jeune du nom de Richard Ndereyimana qui  faisait parti aussi des victimes. Aujourd’hui les autorités britanniques souhaiteraient que la justice burundaise puisse juger Agathon Rwasa pour le meurtre de Mlle Charlotte Wilson.  Nyabusorongo tire cette information de documents confidentiels, émanant de l’Ambassadeur Britannique Ben Llewellyn-Jones …

Au delà de l’Angleterre, qui souhaite justice par rapport à  M. Rwasa Agathon,  en août 2013, la Communauté Banyamulenge de Bujumbura avait saisi la justice burundaise contre M.Agathon Rwasa , pour le massacre des Banyamulenge  qui a eu lieu à Gatumba  le 13 août 2004, revendiqué par son organisation FNL-PALIPEHUTU. Ce n’est pas fini … Il y a encore le massacre de Gatumba de 2011 qui a coûté la vie à 39 citoyens burundais

DAM, NY, AGNEWS, le 7 janvier 2014

Facebook Comments